Voilà 9 mois que la scène française est à l’arrêt : interruption des festivals et des rendez-vous culturels, fermeture des lieux où l’on diffuse de la musique (bars, cafés, restaurants), limitation des tournages et des enregistrements …

> Ecoutez la playlist RATP

BAZAR ET BÉMOLS

Mettre le bémol sur un bazar  c’est adoucir le désordre jusqu’à ce qu’il devienne confortable.

C’est  ce que propose Bazar et Bémols depuis 2007.

Les trois musiciens chanteurs harmonisent huit instruments différents sur une dizaine de styles musicaux. Si leur fil conducteur est la chanson française, ils tricotent aussi avec le groove, le swing, le reggae ou la salsa.

Leur début dans les métros parisiens ont éveillé la curiosité des médias. Ils ont pu sortir de terre pour vivre de leurs concerts. Une mise en scène très dynamique, qui laisse tout de même le temps d’apprécier les trois voix qui s’entremêlent pour chanter des textes soignés.

BILLET D’HUMEUR

Il y a des gens qui semblent prendre un malin plaisir à remettre en question l’ordre établi. A sortir des rails. C’est le cas de Billet d’humeur, trois chanteurs et un DJ électro, projet ovni, quatuor de composition inédite. Parmi les trois premiers, il y a des jumeaux, qui ont commencé ensemble à bricoler des petites musiques instantanées et uniquement vocales, par économie de moyens. Entre Michael Jackson sur MTV et les disques familiaux de rumba congolaise, ils grandissent dans un intérêt partagé pour la musique américaine et les racines africaines. C’est dans leur club de foot que Brice et Allan croisent le chemin de Davy, antillais d’origine et tout aussi déterminé à travailler son organe, qui les rejoint.

Puis, le trio vocal rencontre un quatrième larron, JB, DJ électro passé par le hip-hop et la techno berlinoise, et féru de musique classique par ailleurs. En ajoutant ses platines et ses pads aux entrelacs vocaux, il donne au projet vocal de la profondeur, de la chaleur, en même temps qu’un vernis actuel.

« Nos textes sont des points de vues. On a une écriture active, on écrit pour qu’il se passe quelque chose, c’est l’explication même de notre nom. »

CHLOÉ BREIT

Chanteuse, multi-instrumentiste et originaire de Seine et Marne, Chloé Breit nous ouvre lors de live percutant son univers Soul, Hip – Hop. Inspirée par les virtuoses de la sphère anglophone allant de Amy Winehouse à Tom Misch, elle fait ses premières armes à Birmingham au Royaume-Uni où elle apprend à dompter la scène et dévoile au public ses premières compositions ainsi que son timbre de voix particulier.

C’est en 2017 que “Hazy Line”, son premier EP aux couleurs Pop et Jazz voit le jour, lui permettant de faire la première partie du célèbre Féfé ainsi que de nombreux concours et scènes Parisienne.
La jeune chanteuse autodidacte s’attaque aujourd’hui à un nouveau projet en cours de développement, dans lequel elle nous réserve quelques belles surprises.

Elle croise le fer avec les scènes parisiennes pour défendre son album, une bataille qu’elle mène avec le sourire et la sincérité qui la caractérisent.

LIDIOP

Bercé dès sa plus tendre enfance par la richesse musicale traditionnelle et contemporaine africaine, Lidiop de son nom de scène est un musicien auteur compositeur et interprète aux multiples facettes.  

Fort du tremplin qu’offre le métro parisien, il participe à plusieurs projets lui permettant de faire découvrir sa musique tout en la façonnant à sa guise, en restant attaché aux valeurs qu’il défend.

Armé de sa guitare et accompagné de ses musiciens, Lidiop est un baye fall. Son art de vivre se définit par le respect, l’amour et la solidarité.

Il s’emploie à faire rayonner ses convictions à travers sa musique qui est l’expression de sa personne et de son état d’esprit.

PIHPOH

Pihpoh décrit, écrit et crie ses aventures avec un optimisme délayé dans le réel. Il démontre de sa plume acerbe qu’écrire est aussi une manière de mûrir.

Largement rodé au cours d’une centaine de concerts et de ses tournées à l’étranger, son style s’enrichit sans cesse au hasard des rencontres, des galères et de réussites.

Pihpoh transite au carrefour des cultures urbaines du monde entier nourrissant la sphère musicale de chroniques singulières.

Le sens de ses textes forme la trajectoire d’histoires qui traitent du quotidien, de l’amour, de l’ego et de l’autre dévoilant ainsi l’intimité d’un caractère assumé.

Lauréat du concours organisé par la RATP pour célébrer les vingt ans du label « Les musiciens du métro »  Pihpoh, chante régulièrement  dans les couloirs du métropolitain. 

Fan d’Oxmo Puccino, il apprécie de chanter dans le métro, « expérience très formatrice qui nous permet de toucher toutes les classes sociales et de tester de nouveaux morceaux »

THE CAPTAINS

A l’origine, The Captains, est un duo pétillant, composé d’un chanteur/guitariste (Simon Carrière), et d’une violoniste/choriste (Sophie Chrisment). Compositions originales et  reprises anglophones diverses et variées, font partie de leur répertoire.

le duo se produit très régulièrement dans des festivals, bars de la capitale et poursuit son évolution de façon très « underground » puisque Simon et Sophie sont des Musiciens du métro depuis plusieurs années déjà. Ils arpentent les couloirs du métro parisien avec cette même envie de partager leur musique avec un public de plus en plus nombreux.

The Captains c’est aussi un groupe de 5 musiciens. Trompette, basse et batterie viennent aussi renforcer la formation. L’occasion pour eux de faire découvrir à un large public un univers pop, rock, folk et soul à la fois ! 

Les Musiciens du métro

La RATP a créé en 1997 une structure spécialement dédiée aux Musiciens du Métro. S’inscrivant dans la politique d’animations culturelles proposée par la RATP, elle répond à plusieurs objectifs.

Proposer aux voyageurs des animations musicales de qualité dans ses espaces, afin d’agrémenter leur temps de transport.

Faire émerger de jeunes talents, leur permettre de se produire dans les espaces du métro, où passent chaque jour des millions de personnes, dans des conditions respectueuses des voyageurs, et leur offrir un tremplin en leur permettant de participer à des festivals et évènements dont la RATP est partenaire (Solidays, Art Rock…)

La RATP cherche constamment à enrichir ses espaces de transport en y introduisant plus de services, mais également en offrant à ses 14 millions de voyageurs quotidiens une ouverture culturelle et des moments de partage. Tout au long de l’année, la RATP anime ainsi ses réseaux avec des opérations culturelles ou sportives, en lien avec sa signature de marque « A demain ». C’est dans cet esprit que la musique trouve régulièrement sa place sur le réseau RATP.

Les voyageurs croisent les musiciens au détour de couloirs, on les aperçoit entre deux Parisiens pressés, on attrape leur mélodie au vol. Pour découvrir quelques-uns de ces artistes, nous vous proposons une playlist, une vue d’ensemble sur les talents que regorge le métro parisien…

Engagez-vous pour la #SceneFrancaise