Diversité, vitalité, créativité. Tel est le triptyque qui pourrait définir la scène
française, ou plutôt la création artistique et culturelle « fabriquée en France ».

Ici, il ne s’agit pas seulement d’évoquer la chanson française ou la musique en
langue française, mais bel et bien toutes les productions culturelles crées dans notre
pays. La création française est une mosaïque multicolore d’oeuvres, d’esthétiques,
de styles et de talents. Rap, électro, chanson, humour, jazz, musique classique
et contemporaine, musique pour l’image, rock, pop, musiques traditionnelles, musiques du monde…

Les artistes, les créateurs et leur entourage professionnel, qui font vivre la scène
française, qui nous font rêver depuis tant d’années, sont aujourd’hui, plus que
jamais, fragilisés.

Beaucoup d’artistes ont profité du confinement pour donner des concerts en ligne à la maison, retransmis sur les réseaux sociaux, parfaits pour diffuser un message de respect de confinement et rester en contact avec leur communauté de fans, en attendant la reprise.

Toutes les activités prévues ces prochains mois, des séances d’enregistrement de disques aux primes de commande en passant par les résidences, la publicité, ou les tournages de clip, ont été annulées, hypothétiquement reportées, et représentent autant de manque à gagner ou de budgets réduits pour les artistes. D’autant que le futur semble incertain pour l’ensemble du monde musical car nul ne sait encore quand rouvriront les salles de spectacle et quelle sera la solidité financière des structures organisatrices.

Au-delà des artistes, ce sont tous les
maillons indispensables à la chaine de la musique et leurs partenaires, souvent nécessaires au bouclage des projets, qui devront se relever de la crise que la France a traversée.

La scène française, ce sont également des artistes de l’humour, du théâtre, du cinéma ou encore de l’audiovisuel et tant d’autres répertoires.

La cartographie des métiers de la musique